Bienvenue Se connecterS'inscrire

Mon panier:

0 produit(s) - 0,00 €
Il n'y a aucun objet dans votre panier.

0

Plus de vues

Vincent - Un saint au temps des mousquetaires

Martin Jamar (Dessinateur) - Jean Dufaux (Scénario)

14,99 €

Disponibilité : En stock

Vue générale rapide

Tome 1
OU

Informations supplémentaires

Auteur Martin Jamar (Dessinateur) - Jean Dufaux (Scénario)
Pages 80
Format 241 x 318

Détails

En 1643, saint Vincent de Paul était le père Vincent, un prêtre exceptionnel qui battait le pavé de Paris pour aider les plus démunis. Lorsqu’un de ses protégés, Jérôme, se fait assassiner, il décide alors de mener l’enquête. Ses actes de charité et son ouverture d’esprit lui permettent d’interroger tant les marauds que les grands de ce monde.

Avec ce one-shot intitulé Vincent, Dufaux signe un scénario original autour du patron des œuvres charitables, selon les dessins incroyable d’un Paris du XVIIe de Jamar.

Editeur : Dargaud

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Vincent de Paul (ou Depaul), canonisé 77 ans après sa mort, est une figure mythique du catholicisme. Ce prêtre du XVIIème siècle est notamment connu pour avoir œuvré tout au long de sa vie en faveur des pauvres, sans distinction de mœurs ou d’origines. Jean Dufaux et Martin Jamar, compères d’ordinaires plus portés sur le Premier ou le Second Empire, lui rendent ici un bel hommage, à travers une splendide peinture du XVIIème siècle, dans les derniers mois du règne de Louis XIII. Il ne s’agit pas d’une biographie, dans le sens où nous ne suivrons Vincent à l’âge de 62 ans que durant quelques semaines. Ce dernier s’adonne à une sorte d’enquête sur la mort d’un jeune homme, un bâtard de noble famille. Ce biais est un prétexte – du reste parfaitement prenant – qui permettra au lecteur de faire le tour de la mentalité qui animait ce saint homme aussi proche des miséreux que des puissants.

Le verbe est soigné (comme toujours chez Dufaux), mais surtout, la reconstitution historique est peaufiné, criante de réalisme. Les rues boueuses de Paris en 1643, les tenues et costumes d’époque, les intérieurs luxueux ou chiches, la rudesse des rapports humains, l’organisation sociale proche d’un système de caste, la dévotion suprême…

La peinture historique est véritablement d’un excellent niveau au cours de l’intrigue ; elle se complète d’un dossier annexe tout aussi instructif, réalisée par Marie-Joëlle Guillaume